Malgré une forte hausse du neuf ce dernier semestre 2016, Toulouse reste la plus abordable des dix plus grandes villes de France.

C'est la reprise pour l'immobilier neuf dans les métropoles françaises, en cette fin 2016., selon le dernier baromètre mensuel pour 2016 du site internet national Trouver-un-logement-neuf. Cet indice, publié en décembre 2016, évalue et compare le prix de l'immobilier neuf dans les 10 plus grandes villes de l'Hexagone. Il s'agit du prix moyen du neuf au 12 décembre 2016, établi selon les prix indiqués par le vendeur (promoteur, constructeur) sur le site, à partir d'un minimum de vingt programmes immobiliers pour chacune des dix plus grandes villes de France.

 

Toulouse,

La Ville rose reste la plus… rose pour le neuf, en tout cas pour les investisseurs, car c'est la ville la plus abordable du classement. Malgré une forte hausse de 3,5 % ces six derniers mois, Toulouse reste la plus attractive de ce Top 10, avec un prix de mise en vente moyen de 213 000 € pour acheter un trois-pièces, surface de référence du baromètre, ce qui place la Ville rose à la dixième place. Loin du trio de tête constitué par Paris (663 000 € pour un T3), Lyon (307 000 €) et Nice (285 000 €). Pour le prix d'un T3 parisien, on a presque trois appartements toulousains de la même taille. Un T3 à Lyon ou Nice coûte 50 % de plus qu'un appartement toulousain de même taille. La hausse des prix du neuf est observée dans sept des dix plus grandes villes françaises sur le dernier semestre 2016. Les prix dans la capitale, qui avaient sans doute atteint de trop hauts sommets, sont à la baisse, en recul de 2 % sur les six derniers mois de l'année écoulée.

 

Il en est de même, plus près de nous, à Montpellier, où la baisse enregistrée est cependant plus légère, 0,5 % sur six mois pour l'autre métropole occitane. La baisse est beaucoup plus importante à Nice, -4,5 % sur le dernier semestre 2016, peut-être un effet de l'attentat tragique du 14 juillet sur la promenade des Anglais. Du coup, la station azuréenne est dépassée par Lyon (où la hausse a été de 4,5 % dans le même temps), qui prend la 2e place du Top 10. Bordeaux, Nantes, Montpellier, Marseille, Lille et Strasbourg occupent les places au pied du podium devant Toulouse qui ferme la marche.

Le chiffre : +3,5 %

 

hausse >des prix du neuf. Les prix de l'immobilier neuf dans la Ville rose ont augmenté de 3,5 % ces six derniers mois selon Trouver-un-logement-neuf.com, avec un prix de mise en vente moyen de 213 000 € pour un T3 en décembre.

Pas d'accalmie en vue

 

Pour les observateurs immobiliers, «malgré la fin d'année, on ne semble pas voir d'accalmie saisonnière sur le prix du neuf dans les grandes villes comme traditionnellement à l'approche des fêtes».

Les effets de la loi Pinel se font sentir en fin d'exercice tandis que les investisseurs profitent de taux de crédit toujours très bas alors que 2 017 pour investir.

Une tendance qui devrait continuer en 2017 avec la probable remontée des taux de crédit suite au relèvement des taux outre-atlantique.